LOADING

Type to search

Culture Culture Divertissement Divertissement Divertissement Culture

Reema Al Juffali – la première saoudienne pilote de course automobile

Share

Reema Al Juffali, âgée seulement de 26 ans, est devenue la première femme pilote de course automobile en Arabie saoudite. Elle brise des barrières et les stéréotypes, en octobre 2018, elle a obtenu sa licence de pilote et depuis participe à des courses de compétition.  

L’Arabie saoudite, un pays qui s’ouvre rapidement au monde, avec de nombreux projets visant l’égalité pour tous et une économie durable, a levé en mi-2018 l’interdiction des femmes de conduire. Depuis, le Royaume a vite changé, Reema Al Juffali étant la pionnière de son domaine – elle va bientôt participer à la dernière étape du Challenge MRF. Première saoudienne à devenir pilote de course professionnel, elle a connu un début de carrière incroyable, faisant rapidement tourner les têtes. La jeune pilote de course d’automobile raconte qu’elle a commencé à regarder la Formule 1 et s’est familiarisée avec la course encore à l’université. Après avoir obtenu son diplôme, son premier objectif était la course dans une voiture de Formule 1. Originaire de Djeddah, elle a fait ses études à l’étranger avant de retourner dans son pays natal où elle a poursuivi son rêve. Elle a confié son expérience à the Hindu:

 » Quand j’ai commencé, je ne pensais qu’à moi et je ne réalisais pas à quel point mon pays entier était derrière moi. J’ai été si touchée et honorée d’être cet exemple. Comme tout le monde, j’ai mes propres objectifs, ma passion, je veux devenir la meilleure pilote de course que je puisse y être. Et le fait que je puisse inspirer les autres, c’est incroyable. Cela me pousserait à faire encore plus. « 

Reema Al Juffali donne un merveilleux exemple pour les saoudiennes et l’ouverture du pays qui est en cours, conformément à la Vision 2030, dont les principaux objectifs sont : une société dynamique, une économie florissante et un pays ambitieux. En effet, la jeune femme fait un grand changement en brisant les barrières et en encourageant d’autres femmes du pays à poursuivre leur passion et leurs rêves. Ce changement social peut sembler petit pour le monde occidental, mais si nous regardons tous les changements qui ont eu lieu seulement l’année dernière, il faut le constater – le Royaume crée un nouvel environnement dynamique pour ses citoyens.

A la question sur l’opinion de la société, Reema Al Juffal a déclaré :  » La majorité des réactions ont été très positives, entre 95 et 98 %. Les commentaires négatifs sont en effet comme une aiguille dans la botte de foin. «  Sans doute elle est à la bonne voie pour devenir un modèle d’inspiration pour d’autres saoudiennes. Après avoir couru pour la Sean Edwards Foundation à Dubaï, elle est convaincue que suivre sa passion aura un impact positif sur le Royaume entier.

Après tout, la première saoudienne pilote de course de voiture est l’une des trois seules femmes du CCG à obtenir une licence de course. Elle a terminé troisième dans la catégorie argent de l’ouverture de saison de la Coupe TRD 86 à Yas Marina Circuit et le mieux est encore à venir pour elle, ainsi que pour toutes les femmes dans le pays. La Vision 2030 roule à la même allure vers un avenir meilleur pour les saoudiens.

Tags:

Lire Aussi

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *