LOADING

Type to search

Culture Culture Culture Non classifié(e) Tourisme Tourisme Tourisme Tourisme Non classifié(e) Culture

L’Arabie Saoudite: un paradis futuriste pour les passionnés d’architecture

Share

L’Arabie Saoudite est un pays souvent associé, d’une part au berceau de l’islam et d’autre part, à ses déserts infinis et ses vastes réserves pétrolières. En réalité, le royaume peut offrir bien plus à ses visiteurs que ces stéréotypes populaires vus et entendus sur les médias. Une fois que vous y arriverez en tant que touriste, vous serez surpris, notamment par l’architecture locale.

Sur le territoire de la monarchie du Golfe, vous pouvez trouver des sites historiques millénaires qui ne sont pas touchés par le tourisme de masse, comme par exemple la ville d’Al-Ula, le site du patrimoine mondial UNESCO Mada’in Saleh et la région de Najd. Vous pourrez aussi découvrir certaines des villes les plus modernes du monde. Elles font ressortir non seulement la richesse du Royaume d’Arabie saoudite (KSA), mais aussi le passage d’une société très conservatrice à une société moderne tournée vers l’avenir. La coexistence de traditions fortes et d’une modernité inspirante dans l’architecture saoudienne est l’une des choses qui rendent le pays si unique et captivant, surtout pour les voyageurs qui en ont assez de ces destinations « Instagram ».

On peut considérer le fait de donner une scène à des artistes de renommée mondiale à approche originale comme une déclaration explicite que le pays est prêt à adopter et à mettre en œuvre de nouvelles idées. C’est pourquoi l’Arabie saoudite abrite certains des exemples les plus époustouflants d’intégration entre la tradition islamique et le développement technologique, avec encore plus de projets futuristes qui devraient être réalisés dans un avenir proche. Avec l’aide de noms comme Zaha Hadid, Norman Foster et Frei Otto, piliers de l’architecture moderniste, certains des bâtiments contemporains les plus révolutionnaires ont trouvé leur place dans la vie et la culture de l’Arabie saoudite d’aujourd’hui et de demain.

La mosquée KAFD 

The King Abdullah Financial District (KAFD) grande mosquée, à Riyad, en Arabie saoudite, fait partie d’un projet colossal pour une métropole moderne au nord de la capitale qui est encore en construction. Le bâtiment lui-même a été conçu par le studio d’architecture saoudien Omrania. Il combine des éléments modernes avec l’interprétation traditionnelle des mosquées et sa géométrie s’inspire des plaques cristallines croisées d’une rose du désert.

Le palais Tuwaiq

Architecture-Palais-Tuwaiq

Le palais Tuwaiq est le centre culturel du prestigieux quartier diplomatique (DQ) de Riyad, achevé en 1985. La conception de ce chef-d’œuvre est le fruit d’une collaboration réussie entre Omrania & Associates, l’Allemand Frei Otto, lauréat du Pritzker, et Bureau Happold (Royaume-Uni). Sa conception unique touche deux archétypes locaux, la forteresse et la tente, et incorpore le phénomène naturel de l’oasis.

Bibliothèque nationale du Roi Fahad

Architecture-Bibliothèque-nationale-Roi-Fahad

La Bibliothèque nationale du Roi Fahad, l’un des bâtiments culturels les plus importants du Royaume d’Arabie saoudite, a été inaugurée en novembre 2013. La conception prévoit la rénovation et l’agrandissement d’un bâtiment déjà existant. Le nouveau bâtiment carré est recouvert d’une façade textile en filigrane suivant des motifs architecturaux traditionnels du Moyen-Orient.

La Balise brise-lames du KAUST 

Architecture-KAUST

La « Balise brise-lames » haute de 60m est la pièce maîtresse de l’Université des sciences et de la technologie du roi Abdallah (KAUST), un énorme complexe d’institutions de recherche situé à Djeddah en Arabie Saoudite et inauguré en 2009. Dirigé par Daniel Tobin, directeur de l’atelier Urban Art Projects basé en Australie, le design s’inspire des anciennes traditions maritimes arabes, des œuvres d’art et des détails architecturaux de la région, en lien avec l’écologie marine de la mer Rouge.

KAPSARC 

Architecture-KAPSARC

Le campus de 70 000 m² du King Abdullah Petroleum Studies and Research Centre, situé à l’extrémité nord de Ridyah, comprend cinq bâtiments et a été conçu par Zaha Hadid, une autre lauréate de Pritzker. Il a ouvert ses portes en octobre 2017 et a été le premier projet de Zaha Hadid Architects à obtenir la certification LEED Platine du US Green Building Council. La structure modulaire se développe et se multiplie comme une cellule organique vivante, résultant d’une série de structures cristallines qui émergent du paysage du désert.

En effet, la transformation visuelle n’est pas seulement une preuve du « vent de changement » dans la politique et l’économie du pays de la péninsule arabique, comme le prévoit la Vision 2030. C’est aussi une projection du changement dans la mentalité de la nation. Une nouvelle génération tournée vers l’avenir prend le relais et cela se remarque très clairement à travers l’architecture moderne qui remodèle les paysages des plus grandes villes du Royaume.

Tags:

Lire Aussi

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *